29.03.18

Comment intégrer une école d'arboriculture ?

Photo Comment intégrer une école d'arboriculture ?

Le passage à une école d'arboriculture est important pour l'acquisition des compétences nécessaires à la filière arboricole. Comment intégrer une telle école ? Quelles sont les missions à l'issue des études ?

Comment intégrer une école d'arboriculture ?

Qu'est ce qu'on apprend dans une école d'arboriculture
Les écoles et centres de formation en arboriculture enseignent les disciplines de l'arboriculture fruitière et industrielle. Parmi les principales filières proposées, on cite la pépinière, la défense et la restauration de sol, la magnanerie, l'huilerie et l'apiculture. Les formations les plus complètes comprennent l'élevage.

Les écoles d'arboriculture en France
La France recense de nombreuses prestigieuses écoles d'arboriculture. Parmi les plus célèbres, on cite le CFA et CFPPA horticole de Seine-Maritime, l'ENSAT (École Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse) ou encore l'École d'Horticulture et de Paysage de Roville aux Chênes dans les Vosges (88).

Qualifications pour intégrer une école d‘arboriculture
Les formations en arboriculture sont ouvertes à tous. Il existe toutefois un minimum de qualification, notamment pour intégrer les formations spécialisées. Cela peut aller d'un brevet à un diplôme de BTSA (Brevet production horticole). La plupart du temps, il n'y a aucun concours à passer. Un simple test de niveau suffit.

Que faire après l'étude d'arboriculture ?

Le métier d'arboriste
L'arboriculteur réalise les opérations techniques liées à l'entretien, et à la plantation d'arbres. Il s'occupe de la taille des arbres, de l'irrigation, et des traitements contre les maladies. Travaillant souvent en équipe, il effectue tous les travaux d'entretien du verger et de préparation des sols.

Les évolutions possibles
À l'issue de la formation, l'arboriculteur est sanctionné par un diplôme de licence pro en environnement ou d'un master. Ainsi, il devient ouvrier arboricole. En évoluant, l'arboricole débutant devient expert puis chef d'équipe et chef de culture. Il peut aussi devenir propriétaire d'entreprise, notamment avec les spécialisations en arbres d'ornement ou en arbres forestiers par exemple.

Salaire d'un arboriculteur
Un arboriculteur débutant débute au S.M.I.C. c'est-à-dire 1 480,27 €/mois (selon la base en 2017). Bien sûr tout dépend de sa prestation. Avec un peu d'expérience, il peut doubler ce salaire pour toucher 3 000 €/mois. Si les affaires tournent bien, un entrepreneur individuel peut gagner entre 4 500 et 7 500 €/mois.

Arboriculture en Afrique

La filière arboricole en Afrique
La filière arboricole africaine est encore très jeune. À cause des conditions climatiques difficiles, la discipline n'attire pas les jeunes. Toutefois, les sols africains ont un réel besoin d'entretien.

Les projets d'arboriculture en Afrique
Heureusement, plusieurs projets sont déjà en route. Il s'agit par exemple de « la grande muraille verte » de l'anglais Richard St. Barbe Baker. Premier en Afrique en termes d'envergure, la grande muraille consiste à construite un gigantesque mur végétal au bon milieu du Sahara.

Les projets en Afrique du Nord
On recense aussi d'autres contributions individuelles comme celle qui est en train de se réaliser en Tunisie. Initié par l'environnementaliste Tarek Bouchamaoui, le projet en question consiste à couvrir 750 hectares de terres d'arbustes. Elle est prévue pour la région de Matmata, une zone située dans le gouvernorat de Gabès en Tunisie. Tarek Bouchamaoui, prévoit aussi un autre projet de taille dans la même région.